mardi 2 octobre 2018

Cépage : Marselan



Cépage : Marselan
                                                                               

Le Marselan est un cépage noir issu du croisement entre le Cabernet-Sauvignon et le Grenache. Il fût créé au domaine expérimental de l’INRA à Marseillan dans l’Hérault en 1961, d’où il tire son nom. Il donne des vins colorés, dotés d’une très belle complexité aromatique et aptes au vieillissement.

L’INRA travaille depuis des années à la création de nouveaux cépages. Pourquoi créer de nouveaux cépages, alors qu’il en existe tant qui ont été abandonnés. L’objectif est de créer des cépages résistants aux maladies dans le but de réduire l’utilisation des produits de traitement, des cépages plutôt productifs et de production régulière.
Mais il faut que ces nouveaux cépages plus résistants aux maladies possèdent de bonnes qualités organoleptiques, c’est-à-dire qu’ils soient en mesure de donner des vins apportant de belles sensations au nez et en bouche.

Le Marselan avait été créé dans le but d’obtenir un cépage à gros grains afin d’obtenir des rendements supérieurs à celui de ses parents. C’est l’inverse qui se produisit et le cépage fût mis de côté. Dans le début des années 1990, quand la demande des consommateurs s’est orientée vers des vins de qualité, les petits grains du Marselan devinrent une qualité dans le sens ou la faible quantité de jus en proportion des peaux permettait d’obtenir un concentré d’arômes.

On retrouve le Marselan dans le Languedoc et la vallée du Rhône en vin de pays mais maintenant dans des appellations comme les Côtes-du-Rhône, les Côstières de Nîmes, le Lubéron, ….
Il représente plus de 3 000 hectares aujourd’hui en France, alors que sa surface était de 94 hectares en 1999. Bien que surtout présent dans le Languedoc, le Roussillon, la Provence, on le retrouve en vallée du Rhône et dans une moindre mesure dans le Sud-Ouest. On le retrouve sur de petites surfaces de plantation au Brésil, en Argentine, en Espagne et en Californie.

Le Marselan donne des vins couleur cerise, aux arômes de fruits mûrs confiturés comme le cassis, la groseille, la framboise, le pruneau, accompagnés de notes épicées et fumées. Equilibré, harmonieux avec une belle longueur en bouche, ses tanins sont souples et sans amertume, les vins peuvent donc se boire jeune ou se conserver car ils possèdent une très bonne aptitude au vieillissement.

Origine :
Croisement intra-spécifique obtenu en 1961 entre le  cabernet-sauvignon et le  grenache noir.
Il est inscrit au Catalogue officiel des variétés de vigne de raisins de cuve, liste A1.

Synonymie :
1810-68 I.N.R.A., on ne lui connaît pas pour le moment d'autres synonymes.

 


Description :
Grappes petites à moyennes, cylindro-coniques, allongées; baies petites, de forme arrondie ou elliptique courte, d'un noir violet, peu juteuses.

Aptitudes de production :
Débourrement moyen - identique à celui du merlot -, une semaine à dix jours environ avant le carignan. Affectionne tout particulièrement les terres fraîches, profondes ou irriguées car il est sensible au stress hydrique. Son port est semi-érigé avec une vigueur modérée et des rameaux assez longs, à conduire sur fils de fer en taille courte ou en taille modérée. Rustique et robuste, il est donné comme très peu sujet à la coulure, résistant aux acariens, peu sensible à l'oïdium, à l'eutypiose et à la pourriture grise.
Sensible toutefois au déssèchement de la rafle, à la carence magnésienne et à l'excoriose.
Il présente une bonne affinité avec le Richter 110 et le SO4, déconseillé avec le Ruggeri 140. Les premières années ses rendements peuvent être élevés se régulant toutefois par la suite.
Maturité 3ème époque moyenne, une semaine environ avant le cabernet-sauvignon.
Il faut contrôler sa maturation qui peut être parfois très rapide ceci afin d'éviter l'obtention d'arômes de surmaturité. Enfin, le Marselan est tout à fait adapté pour être vendangé mécaniquement.

Clone agréé :
Un seul, le 980. Autres cépages et autres clones agréés.

Type de vin/Arômes :
Donne un vin complexe, très coloré, très parfumé, riche en tannins souples et harmonieux, équilibré avec beaucoup de gras et de longueur et une belle aptitude à la garde. La typicité variétale du Marselan permet d'envisager de le vinifier seul mais il peut constituer une base d'assemblage en raison de son potentiel polyphénolique, antocyanique et tannique.

Fait partie de l'encépagement de l'appellation Côtes du Rhône (10% maximum) ainsi que de nombreux Vins de Pays, en particulier dans le Midi où il a été classé recommandé en Languedoc-Roussillon.

Arômes de cacao (parfois), cassis, confiture, épices, framboise, fruits mûrs et confiturés, fumé (notes de), groseille, kirsch, mûre, poivre (notes de), olives, pruneau, réglisse, végétales (notes), ...

    www.ovini.fr


Aucun commentaire:

Publier un commentaire