vendredi 13 septembre 2019

Appellation : Fixin



Appellation Fixin (A.O.C)


Région :                             Bourgogne
Sous région :                    Côte de Nuits
Catégorie :                        AOC - AOP
Décret d'origine :            
Décret du 12.12.1936 puis décret du 6.10.2009
   (6 Premiers Crus reconnus dès 1943)
Type d'appellation :         Appellation communale

Paysage viticole :
Située en Côte de Nuits entre Dijon et Gevrey-Chambertin, Fixin (prononcé Fissin) s’est unie en 1860 à son hameau de Fixey. Le vignoble s'étale sur des versants aux pentes douces à une altitude qui varie entre 260 et 300 m. Une combe bien marquée s'inscrit dans le le relief. Les premiers crus occupent la partie haute du coteau. La route nationale N°74 marque la limite du vignoble à l'est avec la plaine de la Bresse.
Le village de Fixin
L’église Saint-Antoine (Xème siècle), le manoir de La Perrière où les moines de Cîteaux venaient faire des cures de bon air et de bon vin, le parc Noisot et la célèbre statue de François Rude (Napoléon s’éveillant à l’immortalité), le lavoir, beau comme un temple, le four à pain recouvert de lave... 
Il y a mille choses à voir et des caves accueillantes.

Le paysage viticole de Fixin illustre les grands traits de caractère de la Côte de Nuits : un coteau orienté est à sud-est, intensément fracturé, reliant d’est en ouest la plaine de la Saône à des plateaux calcaires couverts de bois ou de pelouses sèches. Le relief est entaillé par des vallées : ici, les combes de Lavaux, Fixin et Brochon. Le sol est composé (voir également ci-après) de calcaires et marnes du Jurassique sur le coteau et de sédiments plus riches en argiles et en cailloux sur le pied du versant.
Une vue sur le vignoble de Fixin

Cependant, il y aune spécificité entre Couchey et Gevrey-Chambertin qui se retrouve à Fixin . ‘’ Les calcaires à entroques dominent largement le versant, notamment dans sa partie haute, ce qui est assez rare dans les villages de la Côte, où les faciès calcaires sont généralement plus variés ‘’ explique la géologue Françoise Vannier, co-auteur avec Emmanuel Chevigny d’une étude de terroir sur l’aire d’appellation (Adama). ‘’Par ailleurs, ce secteur se distingue par la présence de marnes et argiles micacées et quartzeuses qui affleurent dans la partie basse du versant viticole. Enfin, le pied du coteau est très riche en galets (épandages caillouteux des cônes alluviaux), ce qui confère à ce secteur un potentiel viticole particulièrement qualitatif pour un bas de pente. Ainsi, on peut dire que les bas de versant de Fixin sont parmi les plus intéressants de toute la Côte. ‘’ 

Climat :
Climat océanique frais de la région, perturbé par des influences continentales ou méridionales conduites par l’axe Rhône-Saône.
Il pleut environ 750 millimètres par an de façon assez régulière sur l’année et sans sécheresse estivale affirmée. Les températures sont assez fraiches : 10,5° de moyenne annuelle.

Géologie – Pédologie :
Sous-sol :
Le sous-sol est formé par une série de couches de marnes et de calcaires du Jurassique inférieur et moyen organisées par l'anticlinal de Gevrey-Chambertin : 
- marnes du Lias (Jurassique inférieur) en bas de versant,
- calcaires à entroques surmontés de marnes du Bajocien sur le versant,
- calcaire Bathonien1 et calcaire de Comblanchien au sommet de la Côte.

Les  sols :
Les sols  de l’aire d’AOC  ont été décrits par les géopédologues d’Adama.
En haut de versant les sols sont calcaires, peu épais (30 à 60 cm), argilo-sableux et résultent de l’altération de formations calcaires et de colluvions, voire de marnes. A noter aussi des sols décarbonatés, peu profonds (40 à 50 cm), argileux et issus de calcaires de Prémeaux.
A mi-versant, les sols sont presque tous décarbonatés, à épaisseur variable (40 à 120 cm), à texture argilo-limono-sableuse. Ils résultent de l’altération de calcaires à entroques (sols minces) et d’argiles et marnes micacées (sols profonds).
Au niveau du pied de Côte, les sols sont à nouveau calcaires, peu profonds (40 à 60 cm), argileux et viennent de l’altération d’alluvions grossières en provenance des combes. On trouve ponctuellement des sols très calcaires, à épaisseur variable (50à80 cm), argileux, issus des marnes de Bresse. Dans l’axe des combes, les sols, issus d’alluvions fines, sont composés d’argile voire d’argile lourde.

La géologie de l'appellation Fixin

Vins produits : Vins rouges, Vins blancs.

Superficie totale :         101,66 ha (dont 17,68 ha en Premier Cru):
Rouges : 95,74 ha (dont 16,88 ha en Premier Cru)
Blancs :     5,92 ha (dont   0,80 ha en Premier Cru)
(en 2017)
Production annuelle :  3714 hl (dont 639 hl en Premier Cru)
Rouges : 3 635 hl (dont 622 hl en Premier Cru)
Blancs :        79 hl (dont   17 hl en Premier Cru). 
(moyenne 5 ans 2013-2017).

Particularités :                 
Le pinot noir est appelé localement pinot noirien, le pinot gris : pinot beurot, le chardonnay : aubois ou Aubaine.
A ce jour, 6 premiers crus sont retenus : Hervelets, Arvelets, Le Meix-Bas, Clos Napoléon, Clos du Chapitre et Clos de la Perrière.  
Les vins récoltés sur les communes de Fixin et Brochon peuvent prétendre à l'appellation "Côte-de-Nuits-Villages".

Cépages principaux :
Vin Rouges :          Pinot Noir
Vins Blancs :          Chardonnay, Pinot Blanc.

Cépages accessoires :
Vin Rouges :          Chardonnay, Pinot blanc, Pinot gris.

Rendement maximum :
Vins rouges :          50 hl/ha  (55 et 48 hl en Premier cru).
Vins blancs :           57 hl/ha.

Densité de plantation :  9000 pieds/ha

Règles d’encépagement :
Pour les vins rouges, les cépages accessoires sont autorisés uniquement en mélange de plants dans les vignes. Leur proportion totale est limitée à 15 % au sein de chaque parcelle.

La conformité de l'encépagement est appréciée sur la totalité des parcelles de l'exploitation produisant le vin de l'appellation d'origine contrôlée. Chaque exploitation doit respecter des règles d'encépagement pour chaque type de vins produits. Par le terme encépagement, il faut comprendre la superficie de la totalité des parcelles de vignes de l’exploitation produisant le vin de l’appellation pour la couleur considérée.

Etiquetage :
Un certains nombre de lieux-dits cadastrés appelés "climats" , non classés en premier cru, mais réputés peuvent être indiqués et imprimés sur l'étiquette en caractères dont les dimensions, aussi bien en hauteur qu'en largeur, ne doivent pas dépasser la moitié de celles de l'appellation.

Dénomination - Dénominations géographiques et indications complémentaires
- Fixin
- Fixin premier cru
- Fixin premier cru + nom d'un climat
- Fixin  + nom d'un climat
Le nom de l’appellation d’origine contrôlée "Fixin" peut être suivi du nom d’un des 6 climats classés  « premier cru » dans le cahier des charges de l'appellation.

Mention ancien
- Premier cru
Le nom de l’appellation d’origine contrôlée "Fixin" peut être complété par la mention « premier cru » pour les vins répondant aux conditions de production fixées pour cette mention dans le cahier des charges de l'appellation.
- Premier cru + nom de climat
Le nom de l’appellation d’origine contrôlée "Fixin" peut être complété par la mention « premier cru » et suivi du nom d’un des climats énumérés ci-dessous, pour les vins répondant aux conditions de production fixées pour la mention « premier cru » dans le cahier des charges de l'appellation.
- Le nom de l’appellation d’origine contrôlée "Fixin" peut être suivi du nom d’un des climats ci-dessous, pour les vins répondant aux conditions de production fixées pour la mention « premier cru » dans le cahier des charges de l'appellation.

Caractéristiques des vins :
Titre alcoométrique volumique acquis :
Minimum :  
Vins rouges : 10,5 %/vol - Vins rouges premier cru : 11 %/vol
 Vins blancs : 11 %/vol - Vins blancs premier cru : 11,5 %/vol
Maximum :
Vins rouges et vins blancs : 13,5 %/vol
Vins rouges et vins blancs premiers crus :14 %/vol
Teneur en sucres résiduels :
La teneur maximale en sucres fermentescibles (glucose + fructose) doit être inférieure à 3 grammes par litre pour les vins blancs.
Potentiel de garde :
       Vins rouges : 5 à 10 ans
Vins blancs : 3 à 5 ans.
Température de service :
Vins rouges : 14 à 16°C
Vins blancs : 12 à 14 °C.
Caractères gustatifs des vins :
Vins rouges : le bouquet se partage entre des arômes floraux (violette, pivoine), fruités (cassis, griotte, coing), animaux, musqués et poivrés. Le noyau de cerise n’est pas rare. Souvent tannique et un peu dur dans sa jeunesse, le Fixin élevé présente une attaque ronde et enlevée, une structure solide. Son gras est remarquable, sa texture délicate..
Vins blancs :  notes de fruits exotiques et minérales.
Harmonie mets et vins :
Vins rouges : masculin et pourtant délicat, il affiche une structure tannique qui plaît aux belles pièces de viande, comme le porc braisé, l’entrecôte bien persillée, les civets de volaille et ses variantes en curry ou tandoori ; mais la délicatesse de ses arômes et de sa finale le prédestine aussi aux accords plus créatifs avec la paëlla, les tapas ou les nems. Pour les fromages, il apprécie à la fois la délicatesse d’un chaource, le fruité d’un comté ou les saveurs fortes d’un époisses.
Vins blancs : Le jambon persillé, les coquillages et crustacés, les poissons et volailles en sauce blanche, les fromages persillés comme le bleu de Bresse et les chèvres comme le crottin de Chavignol.

Aire de production :
La récolte des raisins, la vinification, l’élaboration et l’élevage des vins sont assurés sur le territoire des communes suivantes du département de la Côte-d’Or : Brochon et Fixin.

Les Premiers Crus au sommet :
Le haut de l’aire de l’appellation Fixin concentre les premiers crus à l’origine des vins les plus profonds et élégants. Le bas, aux terres d’alluvions, donne des villages très intéressants et complets. Le milieu à des terres plus lourdes, à l’origine de vins plus rustiques, mais qui peuvent être précieuses les années très chaudes et sèches.

Le vignoble se situe entre 270 et 365 mètres d’altitude avec des premiers crus situés entre 306 et 362 mètres. Les lieux-dits classés en appellation communale se trouvent pour la plupart entre 275 et 310 mètres d’altitude, mis à part ceux du nord-ouest de l’appellation (Champs Perdrix, En Chenailla, Les Clos, Les Foussottes, Le Rozier, En l’Olivier) qui s’étagent entre 310 et 330 mètres.
Les pentes, majoritairement comprises entre 2 et 5%, sont plus marquées entre les combes Laveau et Fixin (5 à 10%). Encore davantage dans la zone des premiers crus (10 à 20%) et dans quelques lieux-dits en appellation communales (Champs Perdrix, En Chenailla, En l’Olivier, Préau, Queue de Hareng). Les pentes supérieures à 20% ne concernent que le haut du lieu-dit Queue de Hareng, La Perrière et Le Réchaux.

Dans les premiers crus (9% de l’aire AOC), les sols sont majoritairement issus de l’altération de formations calcaires (88%), mais également de formations marneuses (8%) et alluviales (4%).

Dans cette famille des premiers crus, Le Clos de la Perrière tient une place de choix. Le Manoir de la Perrière qui jouxte le clos de 5 ha fut construit au XIIème siècle par les moines de Cireaux.  « Les vins du Clos ont une élégance, une complexité et une minéralité particulière » souligne le directeur technique de la Maison Albert Bichot qui vinifie aujourd’hui la moitié des raisins du Clos.
Le Clos regroupe quatre entités. Son cœur est exposé à l’est et présente des sols un peu plus profonds que ceux des parties nord et sud donnant des vins pleins, profonds avec des tannins soyeux. La partie sud (Queue de Hareng) est exposée au sud-est et ses sols sont plus caillouteux. Les vins nés ici apportent à l’assemblage leur fruit mûr, leur rondeur. La partie nord est exposée au nord-est ; les vins qui en sont issus sont plus austères, le sol lui apportant un caractère minéral. Le haut du Clos, en bordure du bois, est exposé à l’est et c’est le secteur le plus tardif, apportant de la structure à l’assemblage ainsi que de la fraicheur.

Des lieux-dits tout en équilibre :
Les lieux-dits classés de Fixin ont pour la majorité des sols issus de l’altération de formations colluvo-alluviales (67 %), mais 19 % d’entre eux viennent de formations calcaires et 14 % de formations marneuses.
En Clomée se distingue par exemple par son sous-sol marneux, peu profond et gras produisant des vins plutôt rustiques et présentant moins de fond que les vins issus des lieux-dits alentours. Ainsi, pas très loin, plus au sud, Les Champs des Charmes aux sols plus caillouteux et drainants (cailloutis de cônes) donnent des vins plus tendus. L’étude d’Adama montre par ailleurs que les vignes d’En Clomée sont majoritairement exposées au sud-est tandis que du côté des Champs des Charmes, c’est l’exposition à l’est qui domine avec un secteur exposé au nord-est. L’assemblage des vins de plusieurs parcelles permet de donner naissance à un Fixin complet et équilibré ; c’est le cas de la Domaine familial Molin (7 ha) qui profite des nuances du terroir pour marier les vins issus de plusieurs lieux-dits situés au sud-est de l’aire : En Coton, En Créchelin, Les Crais, Les Champs Tions, Les Portes-Feuilles, Les Chenevièvre, Les Entre Deux Velles …
Les Entre Deux Velles est un secteur plus froid et tardif que les autres car ses terres sont très argileuses. Les Crais et Les Chenevières, aux sols très filtrants donnent naissance à des vins au fruit mûr.

Villages de choix :
Mais au-delà des premiers crus, les vignerons ne résistent pas à l’envie s’isoler certains villages au caractère marqué. « Le sous-sol du lieu-dit En Combe Roy est proche de celui du bas des premiers crus Arvelets et Hervelets. Les résultats sont très bons, ce village est donc vinifié à part depuis 2013 » illustre Amélie Berthaut du domaine Berthaut qui couvre 13 ha.
Autant de terroirs de choix que les vignerons de Fixin ont à cœur de faire découvrir. C’est dans cette dynamique que s’inscrit la demande de classement en AOC Fixin des climats de Brochon classés en AOC Côte-de-Nuits-Villages, à la frontière sud de la commune de Fixin. Il existe, en effet, une véritable continuité géologique, pédologique et qualitative entre les climats de Fixin et ceux de Brochon aujourd’hui classés Côte-de-Nuits-Villages.
En outre, certains villages qui encadrent la zone des premiers crus pourraient prochainement faire l’objet d’une demande pour rejoindre le prestigieux classement. Notamment En l’Olivier et Queue de Hareng.
Les climats de l'appellation Fixin

Vinification, assemblage, élaboration, élevage des vins :
Les vins proviennent de raisins récoltés à bonne maturité.
 Maturité du raisin :
Ne peuvent être considérés comme étant à bonne maturité les raisins présentant une richesse en sucre inférieure à :
178 grammes par litre de moût pour les vins blancs.
180 grammes par litre de moût pour les vins rouges.
187 grammes par litre de moût pour les vins blancs premier cru.
189 grammes par litre de moût pour les vins rouges premier cru.
Les vins sont vinifiés conformément aux usages locaux, loyaux et constants.

Assemblage des cépages :
Les vins rouges produits à partir de parcelles complantées en mélange de plants, sont vinifiés par assemblage de raisins.
Les vins font l’objet d’un élevage au moins jusqu’au 15 juin de l’année qui suit celle de la récolte.
A l’issue de la période d’élevage, les vins sont mis en marché à destination du consommateur à partir du 30 juin de l’année qui suit celle de la récolte.

Climats classés Premier cru :
Commune de Fixin :
Clos de la Perrière,
Clos Napoléon,
Clos du Chapitre,
Les Meix Bas,
Arvelets,
Hervelets.
Commune de Brochon :
Clos de la Perrière (pour Queue de Hareng).

Les lieux-dits :
Aux Boutoillottes
Aux Brûlées
Aux Cheminots
Aux Herbues
Aux Petits Crais
Aux Prés
Aux Vignois
Champs de Vosger
Champs Pennebaut
Champs Perdrix
Clémenfert
En Chenailla
En Clomée
En Combe Roy
En Coton
En Créchelin
En l'Olivier
En Tabeillion
Fixey
La Cocarde
La Croix Blanche
La Place
La Sorgentière
La Vionne
Le Clos
Le Poirier Gaillard
Le Réchaux
Le Rozier
Le Village
Les Basses Chenevières
Les Boudières
Les Champs des Charmes
Les Champs Tions
Les Chenevières
Les clos
Les Crais
Les Crais de Chêne
Les Echalais
Les Entre Deux Velles
Les Fondements
Les Foussottes
Les Germets
Les Gibassier
Les Herbues
Les Mogottes
Les Ormeaux
Les Petits Crais
Les Portes-Feuilles
Les Tellières
Les Treuilles
Les Vignes aux Grands
Meix Trouhant
Pommier Rougeot

Sources :            www.vinsvignesvignerons.com
RVF N° 634 Septembre 2019

Dictionnaire :
1 Bathonien : Le Bathonien est un étage stratigraphique du Jurassique moyen (Dogger). Il s'étend de -168,3 ± 1,3 à -166,1 ± 1,2 millions d'années, succédant au Bajocien et précédant le Callovien. Sa durée est d'environ 2 millions d'années.

Claude F ; le 11.09.2019