lundi 3 décembre 2018

Dégustation Espagne Continentale Vins Rouges secs et Tranquilles

POUR VOUS INSCRIRE

https://doodle.com/poll/hcyvkwq2ng9hm9t6


Quelques points clés sur 

le vignoble espagnol continental :


superficie 1 018 000 hectares de vignes
2017 en Italie (39,3 Miohl), en France (36,7Miohl) et en Espagne (33,5 Miohl) les niveaux de production sont historiquement bas.

3ème producteur du monde

la moitié de la production : dans région Castille La Manche au centre du pays

La viticulture en Espagne a été introduite dans le Sud par les phéniciens avec la création de la ville de Cadix, puis par les Grecs. Les romains ont structurés le vignoble en apportant de nouvelles variétés de vignes.

Moyen âge :  invasions diverses, déclin de la production.
19ème siècle : développement et modernisation, à, partir de 1850 sous l’impulsion du marquis de Murrieta, influence bordelaise en Rioja.

En parallèle plantation de cépage français (cabernet sauvignon, merlot…)

Phylloxéra plus tardif que dans le reste de l’Europe, et iles épargnées, solution des porte-greffes.

Depuis 2005 démarche qualitative.

Climats et sols :

méditerranéen
étés chauds et secs hivers doux

influences océaniques au NO, avec océan Atlantique
continental à l’intérieur des terres,

 semi aride dans le sud

Situé à une altitude d’environ 650 m au centre du pays le plateau de la Meseta occupe l’essentiel de l’Espagne. 
Nord : Pyrénées
Sols calcaire résidus de granite et de quartz
failles de schiste dans le Priorat, 
argile en Rioja








Cépages :

1250 en Espagne

le plus planté : cépage blanc l’airen

Rouges : 

Tempranillo 
(temprano : tôt) murissement précoce, Rioja++
autre noms du tempranillo en fonction de la région : tinta del pais en ribera del Duero, cencibel dans la Manche, tinta de Toro à Toro, full de Libre en Catalogne
Cépage à pellicule épaisse et acidité moyenne.


Garnacha tinta


 nom espagnol du grenache. Donne naissance à des vins forts en alcool. Dans le Priorat de vieilles vigne à faible rendement produisent des vins rouges charpentés, intense et complexes.

Monastrell (mourvèdre)
 cépage à pellicule épaisse qui tolère bien la sécheresse mais a besoin de chaleur et beaucoup de soleil pour bien mûrir.++Dans Do de Yecla et Jumilla.

Bobal
De la région du Levant (est de l’Espagne), cette variété est la plus utilisée dans les DOP Utiel-Requena, Manchuela, Riber del Júcar et Valencia. Les grappes sont petites et compactes. Sa maturation est plus ou moins tardive et il produit des vins denses et complexes avec des arômes de fruits et de fleurs noires. Il est puissant et équilibré en bouche. On l´appelle aussi Aprovechón, Requena ou Moravia.

Mencia
Le Mencia, cépage local, domine de loin la production viticole de Bierzo. Les producteurs obtiennent un vin rouge léger, frais, à l'acidité étonnante pour un rouge. Le Mencia développe en bouche des saveurs de framboise et de feuille de cassis et des notes végétales et minérales. Il se boit jeune et se mélange bien avec le garnacha tinta (nom espagnol du grenache).

Mazuelo (cariñena) Carignan
Abondamment répandu en Aragón, La Rioja et en Catalogne, il est l´un des principaux cépages utilisés dans la DOP Rioja. Les grappes sont grandes et compactes. Le fruit est de taille moyenne, rond et de couleur bleu-noir. Ce cépage possède une excellente aptitude au vieillissement grâce à ses tanins abondants et à son acidité. Il est aussi appelé Cariñena, Mazuela tinto, Samsó ou Carignan en France.

Graciano : ++ en Rioja. cépage difficile, souvent en assemblage. Arômes concentrés de fruits noirs et renforce l’acidité et les tannins pour améliorer le potentiel de vieillissement.

Cépages introduit récemment: Cabernet sauvignon, merlot, petit verdot, syrah....



LE SYSTÈME D'APPELLATIONS ESPAGNOL

Les vins sont regroupés dans les appellations des DO (Denominación de Origen) et 
DOCa (Denominación de Origen Calificada)
Les Vinos de Pago (VP) s'appliquent aux domaines très réputés utilisant des cépages internationaux. 
En dessous des contraintes des DO, on trouve les VCIG (Vinos de Calidad con Indicación Geográfica). 
Les Vino de la Tierra (VdlT) //IGP correspondent aux zones qui ne sont pas encore promues aux titres VCIG ou DO. 

Pour l'élevage, 
les Joven sont des vins mis presque immédiatement sur le marché. 
Le Crianza indique un élevage de 24 mois pour les rouges dont 6 mois sous bois et 18 mois pour les blancs et les rosés dont 6 mois sous bois. 
Reserva correspond à 36 mois d'élevage dont 12 mois sous bois et 
Gran Reserva indique les millésimes exceptionnels avec 60 mois minimum d’élevage dont 18 mois sous bois pour les rouges


Pour les DOC/DOCa, le vieillissement doit se faire en contenant de moins de 330 L.

D’autres mentions spécifiques au vieillissement des vins peuvent être utilises :

Noble : vieillissement minimum de 18 moins en tonneau de moins de 660 L ou en bouteille.
Añeno : min 24 mois en tonneau de moins de 660 L ou en bouteille.
Viejo  : min 36 mois avec caractères oxydatifs.




Appellations 

Appellations d’Origine
Les vins qui sont élaborés dans une Denominación de Origen (Appellations d'Origine) sont des vins de prestige, provenant d’une zone concrète et qui sont élaborés suivant une réglementation qui est supervisée par le Conseil Régulateur.

Vins de Pago
Les Vinos de Pago (Vins de Pago) est la meilleure distinction que peut recevoir un vin en Espagne. Les Pagos sont des petites zones, parfois seulement des parcelles, qui possèdent un microclimat ou un sol de caractéristiques déterminées très différentes de son entourage. Dans un Pago, seulement une seule cave élabore les vins.

Les Vinos de Calidad (Vins de Qualité) sont des vins produits et élaborés avec des raisins provenant d’une région ou d’un lieu déterminés. De plus, la production, l’élaboration et le vieillissement doivent se réaliser dans une même zone, sans pour autant imposer les mêmes exigences que peut proposer la réglementation d’une D.O.

Vins de la Terre

Les Vinos de la Tierra (Vins de Pays) sont des vins élaborés dans une région déterminée, partageant ainsi certaines caractéristiques. Il sont soumis à des normes moins restrictives.



Histoire des appellations :



1933 : La filière est régie par des conseils régulateurs. Chaque région a son organisme propre. 1970 : Les DO ont été créé sur le modèle français (INDO équivalent à INAO)
1988 : mise en place des DOC
2009 : mise en place des AOP et IGP
56,2 % des vignes produisent des AOP.



Il y a 12 grandes régions viticoles :



Andalousie : AOP Malaga, Condada de Huelva, Montilla, Moriles, Xéres
On y produit du blanc, du rouge, des vins dʼapéritifs (xérès) ou de dessert (vin doux naturel). En rouge le grenache noir est dominant, en blanc : le pedro-ximénez, le palomino, lʼairèn.

Aragon : AOP Campo de Borja, Somontano, Calatayud, Somontano. Les cépages rouges sont à base de grenache N , de tempranillo et de moristell, en blanc on a le maccabeu et le grenache blanc.
Navarre : AOP Navarra. Le grand cépage de cette région est le tempranillo.

Rioja : AOP Rioja alta, rioja baja et rioja alavesa. Le grand cépage de cette région est le tempranillo accompagné du grenache. Les rouges sont faits selon le modèle médocain avec fréquemment du cabernet sauvignon.

Pays basque : Chacoli de Getaria.



Catalogne : AOP Allela, Pénédes, Tarragona, Terra Alta, Cava, ampurdan costa brava, conca de barbera, costers del segre. Cʼest une région assez moderne où lʼon produit des vins de bonne qualité et des effervescents (cava). le grenache rouge , lʼull de llebre et le carignan sont les cépages rouges majoritaires.

Castille -la-mancha : 600 000 ha en 2008, plus grande zone de production - AOP La Mancha, Valdepenas, Ribera del Duero, Toro. La mancha produit une très grande quantité de vins de qualité faible à moyenne, surtout du blanc à base dʼairèn. Du côté de Ribera del duero, les rouges à base de tempranillo sont de très bonne qualité.

Madrid : Vinos de madrid

Valence : AOP Alicante, valencia, utiel requena : autre région, proche de la méditerranée ou lʼon cultive le monastrell ou le bobal en rouge.

Murcie : AOP Jumilla, Yecla : cʼest une zone qui produit de bons vins à base du cépage mourvèdre appelé monastrell là-bas.

Galice : AOP Ribeiro, Rias Baixas, Valdeorras et Monterrey . On trouve les cépages cainno tinto, souson, grenacheN, Mencia, Grau negro en Blanc : albarino, treixadura, godello.



Appellation traitées pendant la dégustation : 

Région Centre-Nord :

1 - Navarre : 

Séparée de la France par les Pyrénées.
Le climat y est continental avec des températures variant de 7 à 18 °C et des précipitations de l’ordre de 720 mm par an, pour un ensoleillement de 2190 h/an. Les sols sont essentiellement composés de graves et de calcaire.

DO
20 000 Ha
situation : au centre de la Navarre, au sud de Pampelune, au NE de la Rioja (certains vins de la Rioja peuvent aussi revendiquer la DO Navarre)

5 sous régions ; Baja Montaña, Ribera Alta, Ribera Baja, Tierra Estella et Valdizarbe

Sols graveleux, Calcaires

Qu´on le veuille ou non, l´excellence des rosés de Navarre a longtemps fait de l´ombre aux autres types de vin et les quantités innombrables de bouteilles de rosés vendues en témoignent. Ceci dit, la Navarre est capable de produire bien plus que de simples rosés; cela fait une dizaine d´années qu´elle produit plus de vin rouge et blanc que de rosé. Il faut se rappeler qu´il y a 15 ans, plus de la moitié des vins produits étaient des rosés, alors qu´au cours des dernières années ils ne représentaient que 1/5ème. Comme la Navarre est toujours associée aux rosés; le prix des autres vins peuvent être ridiculement bas, alors qu´ils sont généralement de grandes qualité. Le plateau fertile de l´Èbre est le berceau d´une multitude de vins à prix abordable. On trouve aussi des vins fabuleux sur les collines, dans les montagnes du nord et dans les comtés de Tierra Estella, Ribera Alta et Baja Montaña.
Même si le Garnacha, méritait mieux, les viticulteurs de Navarre en ont réduit la superficie au profit du Tempranillo passant de près de 80%, il y a 15 ans, à environ 25 % aujourd’hui. Le Cabernet Sauvignon, quand à lui, occupe 15 % du vignoble, le Merlot couvre 15 %, et le Chardonnay 50 % des cépages blancs. Il y a en Navarre quelques propriétaires des plus entreprenants qui y feront perdurer une tradition de vins exceptionnels afin que cela demeure l´image de marque la région.
Les exigences de l’AOP Navarre en ce qui a trait au vieillissement des vins pourraient être considérées comme ambitieuses: elles sont les mêmes que pour la Rioja et la Ribera del Duero. La seule différence se trouve dans la taille minimale du fût; En Navarre on a recours à de plus grands fûts, 350 litres contre 225 litres dans la Rioja. Tout aussi singulier, les règles de la Navarre exigent également qu´aucun fût ne doit être utilisé pendant plus de dix ans.
Dans cette AOP, le climat est un autre élément à prendre en compte variant entre chaleur et sécheresse dans les sous-régions de la vallée de l’Èbre à la plus en altitude Sierra del Perdon, juste au sud de Pampelune, plus fraîche et plus humide.
L’AOP de Navarre compte trois DO de Pago (Vin de Domaine).
2 - L’Aragon :

Située dans le Nord de l’Espagne, l’Aragon est bordée au nord par la France, à l’Est par la Catalogne, au Sud par Castilla-La Mancha et à l’Ouest par Castille et Léon et la Navarre.

Climat continental températures my annuelles entre 9 et 20 °. Il tombe 317 mm de pluie /an et ensoleillement 2600h.
Sols calcaires avec un peu d’argile, de craie et même d’ardoise par endroits.


Campo de Borja 


DO
6800 Ha

Autour de la ville de Borja, au sud de la Nvarre et au nord de Calatayud

sols : calcaires bruns, crayeux, Argileux

Située plus en aval, cette AOP est plus exposée aux chaleurs extrêmes bien que modérées par la multitude de rivières ou d´affluents. Plusieurs autres facteurs contribuent aux variations climatiques: le Cierzo, vent froid et sec venant du nord-ouest, de rares précipitations et une faible altitude. Plus que les sols, composés de calcaire et d’argile, l´altitude déterminera le type de cépage qui y sera cultivé. Le Tempranillo pousse jusqu’à 550 mètres d´altitude, tandis que le plus cultivé, le Garnacha se situe en altitude moyenne, là où l´on trouve de la craie, mais aussi plus en aval aux environs de 300 mètres d´altitude, là où les températures sont plus élevées. Toute la zone bénéficie de la fonte des neiges du Somontano del Moncayo (qui culmine à 2.700 mètres de haut) ; l´irrigation goutte à goutte est chose commune.
Calatayud


Toutes les AOP d´Espagne pourraient être considérées comme vivants une «période de transition» entre les coopératives vinicoles, proposant des vins à des prix abordables, et les marques indépendantes aux prix plus élevés. En la matière, le Calatayud est considéré comme un enfant-modèle. Il y a à peine une décennie, on trouvait d’excellents vins à base de Garnacha pour cinq ou six dollars; maintenant ces mêmes bouteilles valent au moins deux fois plus. Le Garnacha peut être agréable et bon marché ou complexe et puissant, mais certains amateurs de vins trouvent que c´est encore autre chose de bien plus différent, plutôt riche, séveux, mentholé, mais, par-dessus tout, il respire la complexité du terroir de Calatayud. La montagne aux paysages escarpés offrent des sols composés d´argiles blanche et rouge, de quartz, de calcaire, et d´ardoise que ce soit en haute altitude, là où il fait frais, ou dans les cavités plus chaudes et ensoleillées. La péninsule Ibérique qu´on aperçoit au nord et à l’ouest ainsi que le complexe fluvial de l´Èbre, Jalón, Jiloca, Manubles, Mesa, Piedra, et Ribota qui traversent la zone, fournissent ensemble un apport supplémentaire de fraîcheur.

 3 La vallée du Duero

Bierzo

C´est une région ¨en vogue¨ où certains domaines commencent à produire des crus de qualité remarquable. En raison du travail manuel nécessaire pour travailler sur certains de ces sites en altitude, et où les pentes y sont difficiles et abruptes (dont certaines seraient classées comme “piste Double Noir” si elles étaient couvertes de neige), les vins seront toujours coûteux à produire ou à consommer. À l´inverse, sur les sites plus en aval et moins escarpés, on y produit, en quantité croissante, des vins plus abordables élaborés à partir de Mencía. Les meilleurs vignobles peuvent se trouver jusqu`à 700 mètres d´altitude où les sols sont un mélange de craie et d’argile, au contraire des vignobles plus en aval où les sols sont alluvionnaires.
Les généreuses vignes Mencía cultivées sur ces versants sont protégés du froid venant du nord et ne souffrent ni du manque de pluie, ni d´une humidité excessive, ce qui donne des raisins mûrs qui conservent leurs acidités relatives.
Les saveurs et les arômes sont semblables à ceux des Cabernet Franc: cerises rouges et canneberges avec une note minérale.
Les défis de la viticulture généralement rencontrés en montagne sont partiellement atténués par des précipitations régulières mais modérées, et les gelées épisodiques ont tendance à moins toucher les vignes en aval que celles perchés plus en altitude. Dans ces circonstances, l’altitude demeure quelque choses de relatif; les vignobles les plus en hauteur peuvent se trouver jusqu´à 750 mètres mais la plupart sont beaucoup plus en bas où presque tous jouissent d’un climat relativement doux, ni frais, ni humide comme le Rias Baixas, ni chaud, ni sec, comme l’intérieur des terres.
L’intensité de ces vins, qui varie entre pâle avec de discrets arômes fruités/herbacés, et forte avec des notes épicées, est assurément la signature des vignobles ancestraux cultivés en altitude, où l´enchevêtrement d´ardoises et de quartzites jouent semble-t-il un rôle déterminant.

4 La Meseta

Ribera del Júcar



L’AOP couvre plus de 9 000 hectares, accolée à la partie orientale de l’AOP La Mancha, le long, ou du moins près des berges du fleuve Júcar. Les sols argilo-calcaires du lit du fleuve permettent un drainage optimal de la plupart des vignobles qui serpentent dans la plaine à environ 700 mètres d’altitude. La hauteur et la proximité du fleuve permettent de modérer les chaleurs extrêmes de l’été, tandis que les hivers peuvent être encore assez froids. Le Cencibel et le Bobal sont les plus largement cultivés et le Moscatel de Grano Menudo (le cépage blanc le plus répandu). 


5 Le littoral méditerranéen


Valencia



Historiquement célèbre pour ses vins, Valence est la troisième plus grande ville d’Espagne. Juvenal écrivait déjà à propos des vins de Sagonte au IIe siècle avant JC. Comme pour Bordeaux, la position stratégique du port a joué un rôle déterminant dans la commercialisation des vins ainsi que pour la richesse engrangée qui a permis à Valence d´investir dans le développement de ses propres domaines; Même si un siècle plus tôt il y avait beaucoup plus de vignes, la superficie de l’AOP offre 20.000 hectares de vignobles.
L’AOP est divisée en quatre sous-zones: la Alto Túria et la Valentino perchées dans les montagnes au nord, la Moscatel de Valencia à proximité de la ville, produisant le vin de dessert éponyme et la sous-zone de Clariano au sud, vers Alicante. Les coteaux abrupts qui couvrent la majeure partie de la côte méditerranéenne espagnole atteignent des hauteurs vertigineuses à Valence. On y trouve des vignobles proches du niveau de la mer, et d´autres à plus de 900 mètres au-dessus, mais la plupart se trouvent autour des 500 mètres. En fait, l’Espagne a quelques-uns des vignobles les plus élevés en Europe, sinon du monde et cela à proximité de la mer.
La plupart des vignobles reposent sur de généreux sols de calcaire, mais la marne, l´argile, le grès, et le gravier y sont aussi présents. Qu´ils soient d´origines méditerranéennes ou internationales, on compte parmi les cépages quelques locaux tels que Merseguera, Malvasia, Pedro Ximénez, Planta Fina de Pedralba, Planta Nova (un blanc et non un Bobal), Tortosi, Verdil, Alicante Bouschet (aussi connu comme Garnacha Tintorera), et Bonicaire.


Jumilla



Le Monastrell pousse admirablement bien sur ces sols sableux et pauvres en matières organiques. De l’époque romaine au XIXe siècle, Jumilla a été reconnue comme une région produisant de bons, voire de très bons vins, et malgré les faibles rendements dus aux conditions arides, les vins offrent un excellent rapport qualité/prix. Toujours épargnée par les épidémies de phylloxéra jusqu’en 1989, au moment où l’Espagne était en train d’émerger sur la scène mondiale du vin, la AOP Jumilla avait accusée un certain retard par rapport aux autres DOs le temps du ré-encépagement.
L’AOP Jumilla couvre aujourd´hui une superficie de plus de 30.000 hectares où le Monastrell est associé aux Garnacha, Tempranillo, Airén, Macabeo, Pedro Ximénez, Moscatel, Malvasía, et quelques rouges de Bordeaux. Les vignes poussent sur les collines ou sur les plaines à une altitude entre 500 et 800 mètres au-dessus du niveau de la mer. La suprématie du Monastrell, dont une grande partie est non-greffée, risque d´être remise en question puisque le Conseil Régulateur a décrété que toutes les nouvelles plantations de vignes doivent se faire sur des portes greffes américains.


Priorat



Fort de son renouveau, le célèbre Priorat fut le second, après le Rioja, à obtenir l´AOC (Denominación de Origen Calificada). Au début des années 1980, sans doute inspiré par l´effervescence palpable à l’extérieur de la Rioja, un groupe d´insolites dont certains de la Rioja s´installèrent dans le Priorat : René Barbier, Álvaro Palacios, Carlos Pastrana, Daphne Glorian et José Lluís Pérez Verdú. Lorsque l´on voit aujourd’hui les prix exorbitants des Priorat, il est difficile d’imaginer que leur aventure fut considérée par beaucoup comme un caprice d´enfants gâtés. Les spécialistes étaient dans l’erreur car presque dès le début Barbier et consorts élaborèrent des vins fantastiques. En matière de perfectionnement, ils restent les chefs de file de la région rejoint aujourd’hui par plusieurs autres âmes dévouées et quelques grandes entreprises. Parmi eux, Palacios est retourné sur ses terres d’origine de la Rioja pour mettre en œuvre certaines de ses brillantes idées.
Ce succès soudain à fait craindre à un moment que l´image de la région se ternisse en attirant des producteurs moins scrupuleux et en voyant s’implanter de grandes entrepri$ses. Mais comme Álvaro Palacios est prompt à souligner, la région elle-même est si difficile à travailler que seules de petites quantités de vin de très haute qualité peuvent y être produites et cela sans compromission.
Le Garnacha, occupe près de 40% du vignoble et reste le cépage le plus largement cultivé, suivit de près par le Cariñena. Même si le Cariñena peut être considéré par certains comme une variété de second rang, les vieilles vignes poussant sur ces terres apportent leur singularité. Dans le Priorat, il y a un grand intérêt pour les Cabernet Sauvignon, Merlot, et Syrah et seul le Tempranillo est promis à un avenir moins radieux car il fait tout simplement trop chaud pour ce type de cépage.
Traditionnellement, les vins du Priorat étaient des vins doux et chaud, de type Jerez et il existe encore quelques producteurs qui produisent encore des vins traditionnels, au petit goût sucré, et rencontre eux aussi un franc succès. Les vins contemporains sont puissants et chaleureux, parfois chauds, et pas du tout oxydées. Le Priorat semble destiné à rester au sommet.
Le paysage est unique dont le mélange de granite et d’ardoise (appelé licorella) apporte une note distinguée de minéral et de roche qu´on retrouve dans tous les vins, qu´importe le cépage. Alors que, dans ce paysage lunaire, la présence de cépages blancs peut sembler improbable, les Garnacha Blanca et autres y ont trouvé leur place.


Montsant




Les vignobles de cette AOP ceinturent quasiment celle du Priorat, partageant même les cépages (Garnacha, Cariñena) On peut noter des différences majeures quant à l´âge des vignes qui ne sont généralement pas aussi anciennes et l´altitude ainsi que les sols qui ne sont pas aussi champêtres que dans le Priorat. Autrefois connue sous le nom Baix Priorat, l’AOP couvre 1.900 hectares de vignes à environ 600 mètres au dessus du niveau de la mer, plus bas que la plupart des Priorat (1.200 mètres d´altitude environ). Dans ce décor au climat qui ressemble de près à celui du Priorat, les sols sont principalement faits de calcaire gréseux, de craie et d’argile, avec des sous-sols de granit et d’ardoise.



JEAN MICHEL JACQUET


Remerciements aux sources

WSET Niveau 3 




2 commentaires:

  1. Très intéressante documentation.
    Claude F.

    RépondreSupprimer
  2. Vraie découverte pour moi! merci pour cette documentation dense en contenu , mais dont la légèreté de la présentation rend la lecture tout à fait plaisante.
    Raymond Dupuy

    RépondreSupprimer